03.10.2009

Tous unis contre la privatisation de La Poste !

IMG_0662.JPGTel fut le message de Marcel Martinez, mardi dernier, lors de sa rencontre avec les agents de la Poste. Entouré par les vice-présidents de la communauté de communes, le maire et conseiller général a donc confirmé tout son soutien et son combat pour la sauvegarde de leur emploi et des services publics en règle générale sur le territoire.

« La modification des statuts de la Poste aura un impact important sur la qualité du service et sur la qualité de l'excellent travail que vous réalisez tous les jours sur le terrain. Vous êtes de véritables relais auprès des personnes âgées pour la plupart desquelles vous êtes la seule visite de la journée. Il est certain qu'elles se sentiront bien seules si un jour tout cela devait disparaître.

Je voulais vous dire que les élus et la population sont à vos côtés. Je fais partie de la Commission Départementale de la Poste, et croyez bien qu'à la prochaine réunion, nous manifesterons notre profond désaccord. Jacques Galy, maire de Lapradelle-Puilaurens devait rajouter « Aujourd'hui, ce n'est pas que le combat de la Poste, mais aussi de France Télécom, d'EDF et de l'ONF.... De tous les services publics en règle générale. »

Puis, Marcel Martinez a informé les agents de l'organisation, samedi 3 octobre, de la votation nationale contre la privatisation de la Poste. Celle-ci aura donc lieu à la mairie d'Axat, salle du Sivom, de 9 h à 12 h. Une urne, des bulletins de vote et des listes d'émargement seront mis à la disposition de la population.

Pour les modalités pratiques, il faut savoir que toute personne âgée de plus de 18 ans peut voter, quelle que soit sa nationalité, il n'est demandé aucune pièce d'identité. Il n'est pas obligatoire également qu'elle réside sur la commune. Le tout est de s'engager à ne pas voter à plusieurs endroits différents. Sur la feuille d'émargement, sera inscrit le nom, le prénom, la ville de résidence et la signature du votant.  Ce dernier pourra donc ensuite cocher la case de son choix sur le bulletin de vote et l'introduire dans l'urne.

« Venez nombreux samedi prochain. Venez nombreux participer au combat qui va être le nôtre à plus ou moins court terme, pour la sauvegarde des services publics dans les territoires ruraux », devait conclure Marcel Martinez.

 

 

09:00 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer | | |