25.06.2014

Modification des tournées des ordures ménagères et de la collecte sélective

La population du canton d’Axat, est informée qu’à partir du lundi 30 juin, les tournées des ordures ménagères et de la collecte sélective seront modifiées de la façon suivante :

 

Ordures ménagères :

  • Lundi : Axat, Belvianes et Cavirac, Quillan (HLM, l’Espinet et ZI Plage Sud) et Campagne sur Aude + les campings et les commerces axatois en été.

  • Mardi : Sainte-Colombe-sur-Guette, Counozouls, Roquefort-de-Sault, Buillac, Le Bousquet, Escouloubre village, Escouloubre les Bains, Gesse et l’aire de repos de la Pierre Lys.

  • Mercredi : Lapradelle, Salvezines, Le Caunil, Gincla, Montfort-sur-Boulzane + les campings et les commerces axatois en été.

  • Jeudi : Artigues, Le Clat, Saint-Martin-Lys et l’aire de repos de la Pierre Lys.

  • Vendredi : Quirbajou, Marsa, Cailla, Belvianes et Cavirac, Quillan (l’Espinet et ZI Plage Sud) + les campings et les commerces axatois en été.

     

    Collecte sélective :

  • Lundi : Axat, les campings et les commerces axatois.

  • Mardi : Quirbajou, Marsa, Cailla, Saint-Martin-Lys, Lapradelle et Lavagnac.

  • Mercredi : Montfort-sur-Boulzane, Gincla, Le Caunil, Salvezines, Puilaurens et Aigues Bonne.

  • Jeudi : Le Bousquet, Escouloubre village, Escouloubre les Bains, Gesse, Artigues et Le Clat.  

  • Vendredi : Buillac, Roquefort-de-Sault, Counozouls, Sainte-Colombe-sur-Guette et les commerces axatois.

     

    A noter que la commune de Bessède-de-Sault, à l’exception du hameau de Gesse, sera désormais collectée par les équipes du Pays de Sault.

     

    De plus, à compter de cette date, les services des ordures ménagères et de la collecte sélective débutent le ramassage à partir de 5h jusqu’à 12h. Par conséquent, les usagers sont priés de sortir leur bac de tri soit la veille soit très tôt le matin.

    Sauf en cas de nouveaux changements, ces horaires seront dorénavant applicables pour toute l’année.

     

    La déchetterie reste quant à elle ouverte tous les mardis et jeudis de 8h30 à 12h et de 13h à 16 h et les samedis de 10h à 16h.

     

    Pour tout renseignement n’hésitez pas à contacter la Communauté de Communes des Pyrénées Audoises, unité territoriale d’Axat  au 04.68.20.58.38.

20.12.2013

Le canton d’Axat en pointe sur l’élimination des déchets issus de la chasse

L'expérimentation de la collecte des déchets de chasse.jpg

La chasse au grand gibier, nécessaire pour favoriser un  équilibre agro-sylvo-cynégétique est génératrice de déchets de chasse, se chiffrant pour un canton comme celui d'Axat à plusieurs tonnes. La réalisation des plans de chasse chevreuils et des prélèvements de sangliers suffisants, sont une condition de la bonne gestion des écosystèmes qui incombe prioritairement aux chasseurs.

Aussi, l’augmentation des prélèvements nécessite de la part des élus de la Fédération Départementale des Chasseurs de l'Aude, de mettre en place un programme d'essai d'élimination des déchets (peau, viscères, pattes...) du grand gibier prélevé. A l’initiative de Jacques Galy, le canton d'Axat  a donc été choisi comme territoire pilote pour cette opération menée au niveau de la région cynégétique Languedoc-Roussillon.

 

Cette opération basée sur la collecte des déchets en vu de l'élimination par voie d'équarrissage a débuté depuis maintenant quatre années. Développée sur le volontariat des sociétés de chasse locales, ces dernières ont été dotées dès le départ d'un congélateur et de bacs permettant de stocker les déchets entre deux passages de collecte. Au fil du temps des améliorations ont été apportées au fonctionnement afin de collecter le maximum de déchets. Cette année notamment, il a été défini un calendrier de passage, à l'image du ramassage des encombrants, avec une collecte tous les quinze jours. Cela permettra de stocker les déchets au congélateur du  week-end qui suit la collecte, et de conserver frais en cas de manque de place, les déchets du week-end précédant la collecte. Cette amélioration a permis d'augmenter de façon considérable les quantités collectées, diminuant d'autant les quantités éliminées par d'autres voies. Le ramassage est effectué au local de chaque société par l'Association le Parchemin, qui apporte la collecte dans un container prévu à cet effet situé dans l’espace de valorisation des déchets de la Communauté de Communes du canton d'Axat où l'équarisseur vient récupérer la collecte. Depuis le début de la saison, 4 tonnes de déchets ont ainsi été collectés.

 

Cette opération expérimentale est rendue possible grâce à l'aide financière apportée par le Conseil Régional, la Fédération Départementale des Chasseurs et la Communauté de Communes du canton d'Axat. D'autres moyens légaux d'élimination des déchets sont aussi testés sur d'autres sites,  comme l'enfouissement. Bien que cette méthode semble plus facile à mettre en œuvre notamment par un coût inférieur à l'équarrissage, il n'en demeure pas moins compliqué de trouver un site dont les critères correspondent à la mise en œuvre d'une fosse (terrain imperméable, autorisation du  propriétaire...). En conclusion, on ne peut que féliciter de telles initiatives et encourager au développement du traitement de ces déchets, issus de la chasse, afin de conserver une nature propre et accueillante pour tous.

Espérons que l’expérience soit concluante afin d’être généralisée sur l’ensemble du département.

 

17:05 Publié dans Environnement | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer | | |

03.07.2013

Lapradelle-Puilaurens :canal d'arrosage, de l’eau, de l’eau, toujours de l’eau...

Canal d'arrosage 2013.JPG

En Avril, ne te découvre pas d’un fil … En Mai, fais ce qu’il te plaît.
S’il pleut à la St MEDARD, il pleut quarante jours plus tard, à moins que St BARNABE ne vienne l’arrêter.
Citations, vieux dictons …. Ah !  Les caprices de la météo…
C’est bien sous le soleil que l’équipe de bénévoles était au rendez-vous, Samedi matin, pour effectuer  l’entretien annuel du canal d’arrosage.
Tronçonneuses, débroussailleuses, pelles, bêches, tous les outils étaient au rendez-vous pour assurer le nettoyage et le désensablement du canal.
Ainsi, si St MEDARD amène la pluie, le canal assurera son rôle de drain et protègera le village des eaux de ruissellement.
Si St BARNABE vient l’arrêter,  le canal sera prêt à fonctionner pour irriguer les rares potagers qu’il reste autour du village.
Qui sait ? Peut-être un jour nous serons bien forcés de revenir à ces cultures familiales qui donnaient de si beaux légumes. Ingrédients essentiels, pleins de vitamines, de ces excellentes « soupettes » qui rendaient ce teint bien rose aux joues des nourrissons.
Un grand merci au Président Xavier BEZIA qui a su mobiliser sa petite équipe. Il a su profiter de l’occasion pour  rappeler le rôle du canal :
*  Tout d’abord patrimonial et environnemental.
* Sa fonction de drain, lors des fortes pluies,  assure la protection du village, des eaux de ruissellement.
*  Il permet, en été, l’arrosage des derniers potagers.

Quelle joie, une fois le canal nettoyé, de courir au devant de l’eau qui petit à petit serpente autour du village et des jardins, pour finalement  rejoindre la rivière.
En passant devant le barbecue des Pompiers,  l’équipe de bénévoles s’arrêtera pour déguster une excellente grillade préparée par le Président.
Belle récompense ;  il a du « savoir vivre », le Président !
Merci à lui pour cette succulente collation. Rappelons qu’il a aussi participé aux travaux. Certains pourraient penser que l’intendance eut été sa seule activité. Ceux qui le connaissent, imaginent combien il aurait été regrettable que ces bras musclés n’aient servi seulement qu’à surveiller la cuisson du «  coustellou »…

Merci au  Président et à l’année prochaine sûrement plus nombreux. 

15:03 Publié dans Environnement | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer | | |

19.10.2012

Inauguration de la cabane pastorale de Madres

Elus et agriculteurs inaugurent la cabane pastorale de Madres.jpg

Vendredi 14 septembre dernier, Marcel Martinez, conseiller général, accompagné de Jacques Galy, maire de Lapradelle-Puilaurens, s’est rendu à Madres pour l’inauguration de la cabane pastorale fraichement rénovée. Ces aménagements vont permettre d’offrir un logement décent au vacher qui garde le troupeau durant les 5 mois d’estive.

En effet, le groupement pastoral gère une superficie de 780 hectares, appartenant aux communes d’Escouloubre, Le Bousquet et Roquefort-de-Sault et loué pour l’euro symbolique aux agriculteurs. Cet espace est occupé par 386 vaches et 32 juments appartenant à 8 éleveurs originaires de ces trois communes.

 Ces travaux, d’un montant de 180 000 € ont été possibles grâce au soutien financier de l’Europe dans le cadre des aides FEDER, du Conseil Régional Languedoc-Roussillon et des communes d’Escouloubre, Le Bousquet et Roquefort-de-Sault.

Cette opération, sous la responsabilité de Philippe Lacroix, architecte, compte la participation de six entreprises locales à savoir :

 

-         Gros-œuvre : ETS Joseph BARTRINA du Bousquet ;

-         Aménagements intérieurs : ETS Régis RIGONI d’Axat ;

-         Peintures : ETS LACROIX de Quillan ;

-         Menuiseries : ETS DALATOIRE de Fa ;

-         Fondations et aménagement de la source : ETS ALARY de Quillan ;

-         Electricité : ETS Sébastien TAILLEFER d’Axat.

Le Conseil Général de l’Aude quant à lui participe au financement de l’animation d’un technicien en pastoralisme de la Chambre d’agriculture de l’Aude ayant permis la gestion de ce dossier.

A noter que l’aménagement du refuge pastoral a été réalisable grâce à l’électrification du site réalisé par le Syndicat Audois d’Energies dans le cadre du FACE.

13.07.2012

A l’école de l’eau

Marcel Martinez accueillant l'ensemble des partenaires et félicitant les enfants.jpg

Dans le cadre du SAGE de la Haute Vallée de l’Aude, durant toute l’année scolaire 2011-2012, 13 classes de la HVA regroupant pas moins de 270 enfants ont participé à des animations sur le thème de l’eau. Cette opération a été initiée et portée par le SMMAR. Les animations en classes ont été assurées par la fédération Aude Claire, avec la participation de la réserve TM71, l’association « Nature et insectes » et la fédération de pêche de l’Aude.

Les élèves, de maternelle au lycée, des établissements de Limoux, Alet les Bains, Campagne sur Aude, Rouze, Quérigut, Axat, Espezel, Les Angles, ont travaillé sur les thématiques du SAGE à savoir la qualité, la quantité et les usages liés à l’eau et aux milieux aquatiques.

Le fruit de ce travail, sous forme de panneaux, de maquettes, d’affiches, de livres,… a été exposé vendredi 22 juin dernier dans la salle de la gare à Axat en présence des enfants, de parents et de nombreux élus et responsables départementaux.

 

Marcel Martinez, Maire d’Axat et Conseiller Général ouvrait les festivités et a chaleureusement félicité les enfants et les enseignants pour la qualité des réalisations exposées. Puis l’association « Bouchons d’Amour » a eu l’occasion de collecter les bouchons en plastique amenés par les enfants afin de reverser les fonds obtenus au profit de personnes handicapées. A cette occasion, une famille de la commune de Quérigut a gracieusement offert un fauteuil roulant à l’association.

L’équipe du SAGE a organisé et proposé tout au long de la journée de nombreux ateliers pédagogiques sur l’eau et les rivières. Les écoles de leur côté ont réalisé un spectacle de poésies, chants et théâtre d’ombre sur le thème de l’eau.

 

Après un suspense insoutenable, Henri Barbaza, vice président du SMMAR a donné les résultats du concours entre les différentes réalisations des enfants. Ainsi, les écoles de Rouze, Quérigut et Espezel sont reparties avec une coupe.

 

Cette superbe journée de rencontre, entre élèves, enseignants, habitants et élus, devrait se solder prochainement par l’édition d’un journal commun réalisé à partir d’articles rédigés par les enfants.

En attendant, le président du SAGE HVA, Pierre BARDIES, remercie tous les organisateurs et les enfants et espère renouveler l’aventure de « l’école de l’eau » très vite. De son côté, l’inspection d’académie souhaite que cette opération se renouvelle et puisse s’étendre à tout le département de l’Aude…

IMG_2664.jpgIMG_2698.jpg

06.03.2012

Ouverture de la pêche samedi à l’aube

Jacques Guy et Samuel Vernet effectuent le lâcher de truites.jpg

Vendredi 9 mars prochain, les berges de l’Aude vont connaître une certaine effervescence avec l’émergence de feux et de camps improvisés par les fanas de la pêche. En effet, c’est au lever du soleil qu’aura lieu la traditionnelle ouverture de cette activité halieutique particulièrement appréciée par les amoureux de la nature.

 

Pour préparer ce grand jour, Jacques Guy et les bénévoles de l’AAPPMA « La Truite Axatoise » ont réalisé samedi 3 mars à 13h30, un lâcher de 200 kg de truites dans la rivière, en partenariat avec Samuel Vernet, gérant de la pisciculture de Gesse.

 

En parallèle, la vallée de la Boulzane connaitra elle aussi une certaine affluence. C’est pour cela que « l’association de  pêche de la Boulzane », qui était en sommeil depuis quelques temps, a été réactivée par Jérôme Bruchet, son nouveau président et l’ensemble des membres du bureau.

 

Cette société, qui dépend de l’AAPPMA « la truite Axatoise », compte actuellement 11 membres. Elle a pour ambition de restaurer l’ensemble des réserves et des traversées de villages de la Boulzane et de réaliser des caches à poissons qui permettront de repeupler le cours d’eau et de préserver ce milieu naturel. A moyen terme, l’association souhaite également faire assermenter plusieurs gardes chargés de la surveillance du cours d’eau.

 

L’AAPPMA informe également les pêcheurs qu’ils peuvent se procurer  le permis de pêche auprès de la Communauté de Communes du Canton d’Axat ou sur internet sur le site suivant : www.ma-carte-de-peche.fr.

31.01.2012

Réalisation d’un génie végétal sur la petite île

 Travaux petite île.jpg

Mardi 24 janvier 2012, l’entreprise Actiforest et l’association le Parchemin, sous la maitrise d’ouvrage du Syndicat Intercommunal d’Aménagement Hydraulique de la Haute Vallée de l’Aude et de Jérôme Louve, expert forestier d’Aménagement Environnement et Forêt, ont réalisés d’importants travaux d’atterrissement sur la petite île en bord d’Aude.

En effet, suite à des phénomènes d’érosion, une partie de celle-ci avait partiellement disparue. La création d’un génie végétal a donc été nécessaire afin de limiter cette dégradation et ainsi procéder au maintien de la berge.

De gros blocs ont tout d’abord été déplacés pour limiter les turbulences responsables, entre autre de l’érosion, mais également afin de créer une protection en amont de l’ouvrage. Le secteur a été retravaillé pour avoir un faciès plus régulier, le saule restant, déstabilisé, a été retiré. Un lit de branches anti-affouillement a été mis en place au fond de l’encoche d’érosion puis recouvert d’une couche de terre.

Par la suite, un géotextile a été placé et fixé au fond de l’encoche à l’aide d’agrafes, puis remplis de terre et replier par-dessus vers la berge pour faire un boudin. Une autre laie est venue compléter la protection bien ancrée en amont et en aval dans une tranchée et plaquée au sol par des agrafes. Pour terminer, les boutures de saule nécessaires au maintien de cette réalisation, ont été mises en place devant et dans le boudin de coco. Tout le secteur travaillé a ensuite été ensemencé pour être enherbé, quelques arbres et arbustes ont également été plantés.

Marcel Martinez, maire et conseiller général, s’est félicité de cet aménagement rappelant que la petite île est un lieu agréable et plébiscité par la population locale et touristique lors de la saison estivale. Il a également tenu à remercier le SIAH HVA et son Président Pierre Bardiès, et les entreprises pour la qualité du travail réalisé.

Un travail très satisfaisant à condition que cet ouvrage ne subisse pas de dégâts cet hiver et que la végétation puisse bien s’enraciner au printemps prochain.

IMG_2116.JPG