21.07.2015

Le département en visite de chantier

Le département en visite de chantier.JPG

Mercredi 15 juillet, Monsieur le Maire, Marcel Martinez, a reçu le représentant du Département de l’Aude en la personne de Monsieur Pierre Bardiès, Vice-Président du Département de l’Aude et Président de la Commission Routes et Mobilités accompagné de Madame Annie Bohic-Cortès et Monsieur Francis Savy tous deux Conseillers Départementaux du canton de Quillan pour une visite de fin de travaux de réhabilitation et d’embellissement de la traversée du village.
C’est en effet la fin de première tranche d’un programme d’investissement de la traversée d’agglomération qui s’étale sur trois années : 2015, 2016 et 2017, travaux conséquents de réfection des trottoirs et places auxquels participe financièrement le Département à hauteur de 25 %, la Région et l’Etat au titre de la DETR.
Les services départementaux ont également procédé concomitamment aux travaux effectués par la Société EIFFAGE à la réfection de la couche de roulement sur la RD 118.
Les participants à cette visite ont pu constater la qualité des aménagements axés sur la mise en sécurité des cheminements piétons et le respect des normes d’accessibilité.
A ce sujet Monsieur le Maire a précisé que deux aménagements complémentaires à savoir des passages surélevés (un à l’entrée du village côté Quillan  et l’autre au droit du carrefour  avec la RD 83) allaient être réalisés lors de la deuxième tranche de travaux permettant ainsi la protection de la traversée piétonne mais aussi le ralentissement du flux automobile.
Les élus départementaux ont unanimement apprécié la mise en valeur du bourg-centre : enrobé de teinte miel contrastant avec celui de la chaussée, mobilier urbain coloré… tout ceci effectué dans un souci de confort et de sécurisation des piétons.
Pierre Bardiès devait clore cette visite en exprimant le plaisir qu’était le sien de se rencontrer avec Marcel Martinez, son ancien collègue du Conseil Général.
Il devait également souligner la volonté du Conseil Départemental d’être présent au niveau des travaux routiers sur l’ensemble du territoire départemental dans la mesure où les communes se comportent en véritables acteurs et partenaires des projets.
La journée s'est terminée par une visite des chantiers de reprofilage et d'ouvrages d'art sur le Pays de Couiza et Pierre Bardiès a rappelé que dès la rentrée il se déplacerait, accompagné de ses collègues Conseillers Départementaux sur le Chalabrais et le Pays de Sault pour y rencontrer les personnels des centres routiers et y voir les travaux en cours.

21.11.2014

Conseil communautaire de rentrée à Axat : La Station de Ski de Camurac intègre les Pyrénées Audoises

photo Conseil communautaire 11.09.2014.JPG 

Le 11 septembre dernier, les conseillers communautaires étaient invités au conseil de rentrée de la Communauté de Communes des Pyrénées Audoises qui avait lieu à Axat. 

De nombreux points étaient inscrits à l'ordre du jour et en particulier la définition de l'intérêt communautaire qui précise les futures compétences de la communauté de communes. 

Ainsi, après un vote à l'unanimité, à compter du 1er janvier 2015, la Communauté de Communes des Pyrénées Audoises aura en charge, outre tout le volet tourisme sur son territoire,  la gestion de la Station de Ski de Camurac. Cette initiative permettra ainsi une visibilité à l'échelle des Pyrénées Audoises et  élargira l'offre touristique qui couvrira tant la période estivale que l'hiver. A l'issue du vote Francis SAVY a remercié l'assistance de soutenir ainsi cette démarche et il a rappelé que "la communauté de communes était là pour justement accompagner le développement des 64 communes membres". 

Toujours dans le cadre de la définition de l'intérêt communautaire, les délégués ont voté à l'unanimité le volet enfance et jeunesse, l'aménagement de l'espace, le transfert de la déchetterie de Quillan vers l'EPCI et la mise en place d'un Service Public d'Assainissement Non Collectif (SPANC). 

Parmi les autres points traités au cours de ce conseil, la communauté de communes s'est engagée aux côtés de la ville de Quillan dans l'opération A.M.I Centre bourg. Cette action qui a pour but de revitaliser certaines zones rurales et périurbaines, est mise en œuvre par le Gouvernement qui lance un dispositif expérimental, concernant environ 50 centre-bourgs de moins de 10.000 habitants. 

Francis SAVY a ensuite proposé au conseil de se prononcer sur le plan France Très Haut Débit conduit en partenariat avec le Conseil Général de l'Aude. 

A l'unanimité les conseillers de la communauté de communes ont :

 

  • validé le périmètre en privilégiant le déploiement de  la fibre optique et en proposant des solutions de montée en débit ADSL partout ailleurs via des technologies de NRA et de mise en œuvre de kits satellites ;

  • adopté un système de péréquation financière permettant d’assurer une solidarité départementale entre les territoires ;

  • confié la maîtrise d’ouvrage du déploiement du réseau par le SYADEN ;

 

04.06.2014

Marcel Martinez, élu maire d’Axat

Election du maire et des adjoints .jpg

Elus avec une moyenne de près de 96 % des suffrages exprimés, les Conseillers Municipaux de la liste « TOUS ENSEMBLE POUR AXAT » se sont réunis vendredi 28 mars, dans la salle de la Mairie, pour procéder à l’élection du maire et des adjoints, et des délégués communautaires.

C’est avec la même émotion que lors de ses précédentes investitures que Marcel Martinez a été reconduit dans ses fonctions de premier magistrat en obtenant l’unanimité.

Poursuivant le caractère formel de cette séance d’installation de la nouvelle municipalité, le « nouveau » maire a invité l’assemblée à procéder à l’élection de ses adjoints, à savoir : Philippe Raynaud, 1er adjoint, Guy Clément, 2ème adjoint, et Claude Martinez,  3ème adjoint.

Au niveau intercommunal, Marcel Martinez et Guy Clément représenteront la commune au sein du conseil communautaire de la Communauté de Communes des Pyrénées Audoises.

Au terme de ces élections, Marcel Martinez a formulé le souhait que l’amitié, la solidarité et la loyauté, qui ont toujours présidées aux relations internes de l’équipe municipale, perdurent et permettent à chacun d’envisager cette nouvelle mandature et ces nouvelles responsabilités avec sérénité et détermination.

Il a invité ses collègues à réfléchir sur les grandes lignes de la politique à mener pour les six prochaines années, en incitant chacun d’eux à s’investir, car c’est en associant toutes les bonnes volontés et les compétences que des projets voient le jour et se concrétisent.

Lors des prochaines réunions du conseil, l’ensemble des élus travailleront d’ores et déjà sur la préparation du budget et poursuivront les quelques projets en cours.

Rappelant que la mairie, qui constitue le lieu privilégié de la démocratie locale, est ouverte à tous et au service de tous, Monsieur le Maire clôturait cette première réunion du Conseil Municipal placée sous le signe de l’entente, de la solidarité, mais aussi du devoir à accomplir.

03.07.2013

L’intercommunalité au service du développement

IMG_0078.JPG

Lors du dernier Conseil de la Communauté de Communes du canton d’Axat, réuni le mardi 25 juin 2013, le Président Marcel Martinez a souhaité revenir sur la rencontre organisée la semaine précédente à Quillan, avec les 64 maires du territoire, pour échanger ensemble sur la future Communauté de Communes des Pyrénées Audoises.


Il s’est d’abord félicité de la très large majorité s’étant déclarée favorable à la fusion proposée (94 % représentant 60 communes sur les 64 concernées), et a rappelé les principes fondamentaux qui ont guidé la réflexion engagée.


Avant tout, le souhait de ne pas voir la fiscalité des ménages augmenter, d’où l’orientation prise avec la mise en place, à compter de 2014, de la Fiscalité Professionnelle Unique/F.P.U.
Ensuite, l’importance du maintien des services à la population dont il n’est pas question de diminuer l’efficace proximité ; même s’il est envisagé de regrouper certains services administratifs, Marcel Martinez indique que les unités territoriales seront maintenues au plus près des populations.
Au niveau financier et fiscal, l’enjeu est de dégager les moyens suffisants, issus d’une part des recettes de l’E.P.C.I., mais également des dotations de l’État (et en particulier la Dotation Globale de Fonctionnement bonifiée/D.G.F. à mobiliser dès que possible).


Le Président a voulu, par ailleurs, lever les inquiétudes quant à la situation des agents qui seront tous repris aux mêmes conditions par la future intercommunalité. Le Centre de Gestion de l’Aude a d’ailleurs été saisi du dossier pour accompagner les structures sur ce point précis.

Enfin, Marcel Martinez a rappelé à l’assemblée le calendrier à retenir, notamment la date du 1er janvier 2014 à laquelle la Communauté de Communes des Pyrénées Audoises sera officiellement créée, et surtout celle postérieure aux élections de mars 2014 impliquant le renouvellement des conseils municipaux, légitimes à engager véritablement la construction de ce nouvel E.P.C.I., et notamment la modification des statuts et la détermination des compétences y afférentes.


Marcel Martinez a clôturé le sujet en saluant l’excellent travail réalisé par l’ensemble des techniciens des structures concernées, assistés par Philippe Boursier, Chargé de l’Animation du Pays HVA, et par le Cabinet BST Consultant, et en remerciant les services de l’État pour leur précieuse collaboration, plus particulièrement Monsieur Sébastien Lanoye, Sous-Préfet de Limoux, et son Secrétaire Général Pierre Tarbouriech.

Gilbert MOSCHETTI n’est plus

Gilbert Moschetti.JPG

Après le décès prématuré de Jules PAREDES, et comme si cela ne suffisait pas, c’est dans la même église d’AXAT, qu’unie autour de sa famille, le conseil municipal et la population ont accompagné Gilbert MOSCHETTI.


C’est avec beaucoup d’émotion que Marcel MARTINEZ, Maire du village, a rendu hommage bien entendu à l’adjoint qui travaillait à ses côtés mais aussi à l’ami.
Toujours disponible pour toutes les missions qui pouvaient lui être confiées, impliqué dans tous les projets, participant à toutes les démarches, il laisse le souvenir d’un élu compétent et efficace, soucieux de l’intérêt général, dévoué à la cause de sa commune, sachant de surcroît apaiser les conflits et trouver ces compromis qui font avancer le débat et la concertation.
Passionné entre autre de technologie et d’informatique, il était toujours de bon conseil dans ces domaines qu’il explorait toujours, très curieux et avide de connaissances.
Il était extrêmement fier  et attaché à la brillante carrière qu’il avait effectuée au sein de l’entreprise EDF dont il était un fervent défenseur. C’était un fin spécialiste de l’hydroélectricité, il était intarissable sur le sujet. Les conduites forcées, les centrales de la Haute-Vallée… en fait tous les ouvrages utilisant l’énergie hydraulique n’avaient plus de secret pour lui et c’est avec enthousiasme qu’il aimait faire partager sa passion.


Chacun aimera à se rappeler Gilbert, juché sur son vélo jaune, appareil photo en bandoulière, sillonnant le village dans ses moindres recoins avant de rejoindre son bureau, tout prêt de celui de la secrétaire de mairie avec qui il travaillait en étroite collaboration.
Il avait toute notre estime et notre amitié. Il a toute notre reconnaissance pour ce qu’il a entrepris et réalisé pour AXAT. Nous ne l’oublierons pas.


A Gaby, son épouse, toujours attentionnée et omniprésente tout au long des « batailles » (comme il tenait à le préciser) qu’il a menées avec courage, dignité et lucidité contre la maladie, à ses fils Jean-Marc et Claude, à toute sa famille affligée par sa disparition, nous présentons nos plus sincères condoléances.

Le Conseil Municipal dit oui à la nouvelle intercommunalité

tournée cantonale de Marcel Martinez.jpg

Vendredi 22 février 2013, les membres du conseil municipal se sont réunis dans la salle de la Mairie afin d’aborder les nombreux points prévus à l’ordre du jour de cette réunion du conseil, une séance particulièrement émouvante puisque marquée par la disparition d’un des leurs. 

Monsieur le maire, Marcel Martinez a débuté cette rencontre par la présentation du projet de refonte de la carte intercommunale proposé par le Préfet de l’Aude en date du 20 décembre dernier dans le cadre de la réforme des collectivités territoriales.

Après lecture de l’arrêté,  le conseil municipal a adopté à l’unanimité le périmètre relatif à la création de la nouvelle Communauté de Communes des Pyrénées Audoises regroupant les Communautés de Communes du canton d’Axat, d’Aude en Pyrénées, du Chalabrais et du Pays de Sault et les communes de Belcaire et de Mérial. Ils ont également approuvé les statuts et ont désigné les représentants de la commune qui siègeront au conseil communautaire de ce futur établissement.

Dans un second temps, le conseil a adopté le projet « Aménagement de la traversée du village » comprenant l’enfouissement des réseaux télécom, la réfection des trottoirs, de la place de la mairie, de la place Joachim Estrade ainsi que de l’éclairage public. Monsieur le maire a tenu à préciser que ce dossier a été examiné par la commission technique « traversée des agglomérations » et que les demandes de subventions nécessaires à la réalisation des travaux ont été déposées auprès des divers organismes financeurs.

Le point suivant qui fut traité concernait un sujet d’actualité : la réforme des rythmes scolaires. Après lecture du décret et considérant que sa mise en application suscite de nombreuses interrogations (transport scolaire, mise en place d’activités périscolaires, …), le conseil municipal a choisi de reporter son application à la rentrée 2014 comme la loi le permet.

Afin de finaliser le programme de construction du centre de secours d’Axat, monsieur le maire a également été autorisé à procéder au transfert de propriété au profit du Service Départemental d’Incendie et de Secours de l’Aude. 

Pour conclure, le conseil a émis un avis favorable concernant la demande d’adhésion au Syndicat Mixte d’Aménagement Hydraulique de la Haute Vallée de la commune de « Le Puch » et le projet d’extension du périmètre du Syndicat Audois d’Energie.

21.12.2009

Une motion contre le projet de réforme des collectivités territoriales adoptée à l’unanimité par le Conseil Municipal

IMG_1055.jpgLundi soir, les membres du conseil municipal ont tenu leur dernière séance de l'année à la mairie. A l'ordre du jour, ont été notamment étudié trois points importants : la construction du nouveau centre de secours, les acquisitions foncières et le vote d'une motion contre le projet de réforme des collectivités territoriales.

La construction du centre de secours

Le maire, Marcel Martinez a informé les membres du conseil municipal que la première réunion de coordination s'est tenue en mairie le 10 décembre dernier en présence des entreprises locales, titulaires des marchés et de l'équipe assurant la maîtrise d'œuvre de l'opération. Il a rappelé que le début des travaux est prévu le 4 janvier prochain en même temps que ceux de la nouvelle gendarmerie et que la première pierre sera posée, en présence de nombreuses personnalités, le 15 janvier. Une activité intense va donc avoir lieu à la ZI Condomine.

Enfin, le conseil municipal a approuvé à l'unanimité la convention entre la commune et le SDIS. Celle-ci définit les modalités de construction du centre de secours, de l'engagement de la commune à se porter maître d'ouvrage du projet, en passant par les études et l'exécution des travaux, le montage financier de l'opération et pour terminer par le transfert en plein propriété de l'état de l'actif et du passif au SDIS.

L'acquisition des terrains « Cartier »

Au terme des négociations que le maire a engagé avec Monsieur Cartier pour l'acquisition de ses terrains à Saint-Vincent et considérant que cette opération est une belle opportunité pour la commune qui connaît une réelle pression foncière, le conseil municipal a donné son accord pour inscrire cette dépense au budget 2010.

Outre la possibilité de pouvoir proposer des terrains à bâtir, la commune souhaiterait pouvoir s'associer à Habitat Audois pour monter une opération de lotissement mixte comprenant du logement social. Un bel investissement en matière d'habitat qui pourrait combler le souhait d'un certain nombre de personnes, et notamment de jeunes couples, qui désirent accéder à la propriété ou venir tout simplement s'installer dans la commune.

Motion contre le projet de réforme des collectivités territoriales

Au vu des conséquences des projets de réformes sur les territoires ruraux, l'ensemble du conseil municipal s'est mobilisé autour de son maire en votant à l'unanimité une motion. Celle-ci comprend trois points : la nécessité que la commune reste un échelon de proximité indispensable à une gestion efficace et réactive en votant à l'unanimité une motion. Que l'intercommunalité demeure un outil permettant de faire à plusieurs ce qu'on ne peut pas faire seul et enfin que toutes les réformes fiscales garantissent aux communes rurales des ressources suffisantes et pérennes pour continuer d'assurer leurs multiples compétences.

Marcel Martinez a vivement remercié son conseil municipal pour cette séance studieuse et constructive, véritablement porteuse d'espoir et de projets pour l'avenir.