30.04.2010

Une nouvelle enseigne pour la coopérative agricole « La Cavale »

IMG_1417 compressée.jpgInstallé au sein du village depuis plusieurs décennies, le magasin de la coopérative agricole « La Cavale » s'est doté d'un nouveau panneau d'affichage sous l'enseigne « Comptoir Rural de l'Aude ».

Les horaires d'été ont été également modifiés puisque Betty Burbaud accueillera sa clientèle, du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 14h30 à 18h. Le magasin sera donc désormais ouvert également le mercredi, ceci pour répondre au mieux aux attentes des clients.

Enfin, une nouvelle orientation touristique est donnée à ce magasin. Le développement des produits du terroir, mettant en valeur l'huile d'olive et l'eau de vie produite par la coopérative Cavale, et tout un assortiment de produits locaux viennent compléter l'offre déjà présente.

Toute l'équipe souhaite à la population une belle saison au jardin.

10:12 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer | | |

28.03.2010

"La Petite Ourse", plus qu'une auberge, une véritable institution

IMG_1298.jpg« La Petite Ourse » est plus qu'une auberge, c'est une véritable institution dans l'histoire du village. Dix ans en arrière, avant l'arrivée d'Angelina Allégrini et Jean-Michel Williez, les propriétaires actuels, ce restaurant s'appelait « l'hôtel de la Poste » et était le rendez-vous incontournable de la population locale et touristique. La bonne cuisine traditionnelle et familiale, préparée à l'époque par la famille Plantier/Rivière, était connue et reconnue dans toute la Haute Vallée de l'Aude. Et aujourd'hui, grâce aux talents culinaires d'Angelina, cette notoriété s'est maintenue, voire étendue puisque, pour la deuxième année consécutive, l'auberge est répertoriée dans le guide des Routards.

« Faire partie de ce guide, véritable bible pour les amoureux des vacances dites de pleine nature, devait déclarer ce couple sympathique, est pour nous une véritable reconnaissance de notre travail, de notre sérieux, de notre régularité et de notre respect pour les clients. Nous sommes très fiers de cette distinction, d'autant qu'elle contribuera, sans aucun doute, à donner un plus à la prospérité de notre commerce. »

Une autre particularité que l'on peut trouver à « La Petite Ourse », ce sont les délicieux biscuits qui sont servis avec le café. Fabriqués « maison », ils sont un amalgame des origines du chef, Angelina. « De part mes origines paternelles corses, j'ai retrouvé une vieille recette des Canestrellis, explique-t-elle. Ces biscuits, confectionnés à base de vin blanc et d'huile d'olive, sont une véritable institution sur l'Ile de Beauté. Enfin, par mes origines maternelles bretonnes, j'ai réalisé les « Tendres Croquets » qui sont, eux, à base de beurre et de noisettes. »

Tout le mal que l'on peut souhaiter aujourd'hui à Angelina et Jean-Michel, c'est que la diversification de leur activité connaisse la même notoriété que la cuisine servie dans leur auberge. Félicitations à ce sympathique couple.

14:00 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer | | |

25.03.2010

Une station qui rend bien service

IMG_1229 compressée.jpgEn août 2006, la population locale apprenait la fermeture de la seule station service du canton. Cet outil indispensable pour la vie économique du territoire ne pouvant disparaître, les élus de la communauté de communes du canton d'Axat, sous la présidence de Marcel Martinez, ont décidé de réaliser une station service. C'est la société Dyneff qui est choisie pour gérer cet outil par délégation de service public. En juin 2007, la station ouvrait ses vannes et les premiers clients venaient s'approvisionner en carburant. Et après deux années de fonctionnement, la station fonctionne très bien et les résultats dépassent largement les prévisions initiales. En effet, elle a servi 426 653,88 litres de carburants pendant l'année, soit une augmentation de 9,84 % (38 214,42 litres de plus que l'année précédente).

Mercredi matin, Marcel Martinez avait convié ses vice-présidents à la présentation du bilan de la station service pour l'année 2009, en présence de Cyril Emorine de la Société Dyneff et devait se féliciter de ces chiffres. « Au-delà de notre souci de service public, c'est aussi une belle démonstration de la réussite d'un partenariat public/privé pour proposer à la population locale des outils modernes et fonctionnels capables de soutenir le tissu commercial et artisanal local, nécessaire à la vie de nos territoires. Je tenais d'ailleurs à remercier la Société Dyneff pour l'excellente qualité des relations qui se sont nouées entre nous. Relations qui permettent d'assurer un service de qualité et des prix tout à fait compétitifs. Pour terminer, je voudrais remercier également nos partenaires financiers qu'ont été l'Etat, la Région et le Conseil Général de l'Aude. 80 % de subvention nous ont été accordés pour réaliser cette station service. Un pourcentage très important qui démontre encore une fois que notre projet était un projet structurant et nécessaire pour notre territoire rural».

Cyril Emorine devait prendre ensuite la parole pour exprimer également la satisfaction de son entreprise face au succès de la station service. « La Société Dyneff se félicite également de l'excellent bilan annoncé aujourd'hui. Je voulais aussi préciser que la station intercommunale d'Axat est un véritable exemple. Cette réalisation est connue au-delà des frontières du département et nous sommes régulièrement sollicités par d'autres territoires qui veulent se doter d'un tel outil. »

Philippe Raynaud, en charge du dossier, devait rajouter : « En moyenne, ce sont 35 554,49 litres qui sont distribués tous les mois avec une répartition ¼ - ¾ pour le super sans plomb et le gasoil. On constate que, au-delà des pics de la saison estivale, une régularité est présente, ce qui démontre que la station est utilisée en majorité par la population locale et plus particulièrement par les services publics locaux que sont EDF, les pompiers, la gendarmerie, le service Route du Conseil Général.... Notre prochain projet sera de compléter l'offre de la station avec la création d'une aire de lavage.»

Avec un fonctionnement 24 h/24, la station intercommunale rend donc particulièrement service et est un excellent baromètre de la bonne santé de l'activité économique et touristique du territoire axatois.

 

14:10 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer | | |

22.03.2010

Nicole et Richard Savy aux commandes du café Le Central

IMG_1226.jpgA partir du 1er avril prochain, le café « Le Central » va changer de propriétaire. En effet, Thierry et Martha Garcès ont cédé leur commerce à Richard et Nicole Savy. Ce couple, résidant sur la commune voisine d'Artigues, est bien connu de la population locale. Richard a été, pendant de nombreuses années, l'employé de l'ancienne boucherie Epineau. Lorsque Gérard et Bernadette ont vendu leur commerce, Richard est parti travailler à Couiza. Depuis, il n'avait qu'un seul souhait, revenir sur Axat et ouvrir son propre commerce.

C'est donc aujourd'hui chose faite avec la reprise du café. « Une nouvelle aventure qui nous attend avec ma femme Nicole et notre associé Yannick Castel. A quelques jours de la reprise officielle, nous sommes tous les trois très impatients de nous retrouver derrière le comptoir. »

Le maire, Marcel Martinez, s'est déplacé pour féliciter Richard et Nicole et leur souhaiter une pleine réussite dans leur nouveau projet. Il s'est également félicité de voir que le commerce axatois toujours aussi attractif pour de jeunes entrepreneurs dynamiques. Enfin, il devait remercier Thierry et Martha pour toutes ces années passées derrière le comptoir du Central.

 A partir du 1er avril, le café sera ouvert 7 jours sur 7, à partir de 6 h 30.

14:09 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |  Imprimer | | |

11.03.2010

Le TPCF au service de l'économie locale

IMG_1159.jpgLe train touristique du Pays Cathare et du Fenouillèdes (TPCF) participe déjà pleinement, avec 15 000 voyageurs par an, au développement touristique du territoire. Aujourd'hui, il va diversifier son activité au profit de l'économie locale et va reprendre le trafic du fret, abandonné il y a quelques années par la SNCF.

Yves Guimezanes, le président et co-fondateur de TPCF et Dieter Schmitz, gérant de la société TPCF nous expliquent : « Avec l'obtention de cette licence marchandises, nous allons être les premiers opérateurs ferroviaire de proximité en France à assurer le transport du fret. Les justifications de cette nouvelle activité sont de trois ordres : premièrement, de repositionner les usines de la ligne Saint-Martin-Lys - Rivesaltes dans une productivité cohérente. Il faut savoir que le coût du transport pour les entreprises est moins compétitif par la route que par le fer sur les moyennes et longues distances. Elles vont ainsi réaliser de sérieuses économies, surtout quand on sait que plus de 100 000 tonnes quittent à ce jour les usines du Fenouillèdes et de la Haute Vallée. Ces économies vont permettre aux entreprises de résister à la concurrence étrangère en proposant des tarifs moins élevés. Ce côté économique du projet nous tenait vraiment à cœur et nous sommes heureux de participer, à notre échelle, au maintien des emplois qui sont aujourd'hui menacés.

La deuxième justification est de donner une alternative au mode routier qui permette de diminuer les trafics lourds et de réglementer le transit dans les gorges de l'Aude. En effet, bien que situées sur une route accédant à l'Arc Méditerranéen, les usines imposent une approche routière pénalisante. Le gabarit de l'itinéraire routier est très contraint et des traversées de village comme Estagel ou Saint-Paul de Fenouillet sont très délicates pour les croisements. Le transport ferroviaire va donc réduire le trafic routier et améliorer de façon considérable la sécurité des populations des villes et villages traversés. Sans oublier, bien-entendu, l'impact non négligeable sur l'environnement.

Enfin, notre troisième objectif est d'optimiser et de mettre en valeur les moyens de TPCF. Grâce à la reprise de cette activité, Réseau Ferré de France va pourvoir reprendre son programme d'investissement qu'il abandonné sur cette ligne depuis plusieurs années.

Toutes les personnes qui nous entourent et qui ont cru à ce projet dès le début, sont particulièrement fières d'apporter cette nouvelle pierre au développement du rail dans la vallée. Car celle-ci va contribuer au maintien de l'activité industrielle, à l'amélioration de l'environnement et à la création d'emplois. Bien entendu, nos efforts resteront concentrés sur l'activité touristique avec encore plein de projets pour améliorer la ligne et proposer aux nombreux voyageurs des programmes de visite riches et diversifiés. »

 

 

15:25 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook | | |  Imprimer | | |

22.02.2010

Les cantons de Belcaire et d'Axat unis pour soutenir l'agriculture de montagne

IMG_1134.jpgEn décembre dernier, les communautés de communes du canton d'Axat et du Pays de Sault se sont associées pour porter un projet collectif de relance et d'accompagnement de l'installation en agriculture soutenu par l'Europe, la Région Languedoc-Roussillon et le conseil général de l'Aude.

L'agriculture jouant un rôle majeur dans la gestion de l'espace et dans la vie économique et sociale locale, le projet se propose donc de favoriser, de faciliter et d'encourager la transmission des exploitations et l'installation de nouveaux agriculteurs sur le territoire et s'adresse en priorité aux cédants, à tous les porteurs de projets et aux agriculteurs installés depuis moins de 3 ans.

Si la maîtrise d'ouvrage est portée par la communauté de communes du Pays de Sault, en partenariat avec celle du canton d'Axat, la maîtrise d'œuvre a été confiée à la chambre d'agriculture de l'Aude et à l'AUDASEA qui sont chargés d'organiser et de coordonner l'ensemble des interventions techniques des différents organismes professionnels sollicités, à savoir la Chambre d'Agriculture pour la formation, la SAFER pour le foncier et l'ADEAR 11.

Les objectifs de ce projet sont les suivants : dynamiser et améliorer l'organisation de l'accompagnement individuel en renforçant la présence des organismes techniques sur le terrain ; partager l'information à travers une approche globale prenant en compte la diversité des projets et des besoins. Il s'agit également d'organiser une dynamique collective à l'échelle des deux territoires pour créer des liens de solidarité entre les acteurs, favoriser l'émergence de produits individuels et collectifs et renforcer la légitimité des porteurs de projets dans leurs démarches.

A partir de ce mois de février, des permanences sont mises en place aux sièges des communauté de communes et seront reconduites tous les 3es jeudi du mois à la mairie d'Axat et tous les 1er vendredis du mois à la Maison de la Montagne à Roquefeuil. Celles-ci sont animées par Pierre Pech de l'AUDASEA. Ce dernier profitera également de sa présence pour rencontrer les élus locaux, notamment pour trouver des solutions aux problématiques foncières. Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter le 04 68 31 82 37.

10:10 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer | | |

03.10.2009

Tous unis contre la privatisation de La Poste !

IMG_0662.JPGTel fut le message de Marcel Martinez, mardi dernier, lors de sa rencontre avec les agents de la Poste. Entouré par les vice-présidents de la communauté de communes, le maire et conseiller général a donc confirmé tout son soutien et son combat pour la sauvegarde de leur emploi et des services publics en règle générale sur le territoire.

« La modification des statuts de la Poste aura un impact important sur la qualité du service et sur la qualité de l'excellent travail que vous réalisez tous les jours sur le terrain. Vous êtes de véritables relais auprès des personnes âgées pour la plupart desquelles vous êtes la seule visite de la journée. Il est certain qu'elles se sentiront bien seules si un jour tout cela devait disparaître.

Je voulais vous dire que les élus et la population sont à vos côtés. Je fais partie de la Commission Départementale de la Poste, et croyez bien qu'à la prochaine réunion, nous manifesterons notre profond désaccord. Jacques Galy, maire de Lapradelle-Puilaurens devait rajouter « Aujourd'hui, ce n'est pas que le combat de la Poste, mais aussi de France Télécom, d'EDF et de l'ONF.... De tous les services publics en règle générale. »

Puis, Marcel Martinez a informé les agents de l'organisation, samedi 3 octobre, de la votation nationale contre la privatisation de la Poste. Celle-ci aura donc lieu à la mairie d'Axat, salle du Sivom, de 9 h à 12 h. Une urne, des bulletins de vote et des listes d'émargement seront mis à la disposition de la population.

Pour les modalités pratiques, il faut savoir que toute personne âgée de plus de 18 ans peut voter, quelle que soit sa nationalité, il n'est demandé aucune pièce d'identité. Il n'est pas obligatoire également qu'elle réside sur la commune. Le tout est de s'engager à ne pas voter à plusieurs endroits différents. Sur la feuille d'émargement, sera inscrit le nom, le prénom, la ville de résidence et la signature du votant.  Ce dernier pourra donc ensuite cocher la case de son choix sur le bulletin de vote et l'introduire dans l'urne.

« Venez nombreux samedi prochain. Venez nombreux participer au combat qui va être le nôtre à plus ou moins court terme, pour la sauvegarde des services publics dans les territoires ruraux », devait conclure Marcel Martinez.

 

 

09:00 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer | | |