19.07.2011

« L’école » rouvre ses portes à Montfort !

RestoEcole.jpg

L’école, le restaurant-bar de Montfort a rouvert ses portes depuis le début du printemps sous la houlette de Richard Colédani pour le plus grand plaisir des villageois qui retrouvent ce lieu de convivialité situé sur la place de la Mairie.

 

Richard n’est pas un inconnu dans la vallée car il a fait « jeunesse »dans ce village parmi de nombreux natifs contents de le retrouver.


Son parcours professionnel est aujourd’hui conséquent puisqu’il a exercé plusieurs métiers rattachés plus ou moins directement à ses deux passions : l’artisanat d’art et la gastronomie.

Il a d’ailleurs mis un point d’honneur à recréer un cadre résolument « authentique », privilégiant le bois et les objets à « personnalité »pour la décoration du restaurant-bar qu’il a baptisé « l’ECOLE » en souvenir de l’emplacement où il a été écolier dans ce lieu même, sur la place de la mairie.
Il souhaite aussi promouvoir dans ce commerce la vente des produits cultivés sur place par les locaux : légumes, fruits, charcuteries et boucherie comme il compte proposer des menus résolument régionaux à la clientèle du restaurant qui déjà a flairé un « bon coin ».

 

Aidé par Nathalie, sa compagne, il prévoit d’organiser régulièrement des soirées à thèmes pour satisfaire une clientèle qui lui est d’ors et déjà acquise compte tenu de ses origines, de ses compétences professionnelles (ancien élève de l’école hôtelière) et de son enthousiasme à créer un point de rencontre régulièrement animé dans la vallée.

Souhaitons-lui « Bon vent et bonne assiduité à l’ECOLE ».

14:25 Publié dans Economie, Tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer | | |

03.02.2011

Ensemble pour réussir l’installation en agriculture

IMG_2159.jpg

Relancer l’installation en agriculture, faire vivre et perdurer cette activité incontournable sur notre territoire, voilà les défis que souhaitent relever  la communauté de communes du canton d’Axat en partenariat avec la communauté de communes du Pays de Sault, avec le projet collectif d’installation en agriculture en Pyrénées Audoises.

L’objectif de ce projet étant de faciliter l’installation et la transmission des exploitations par le biais d’un accompagnement renforcé et coordonné des porteurs de projets, agriculteurs cédants et nouveaux agriculteurs.

Pour ce faire, des permanences sont assurées, par Pierre Pech de la chambre d’agriculture, chaque 1er vendredi du mois à la maison de la montagne de Roquefeuil et chaque  3e jeudi du mois à la mairie d’Axat.  

Des journées de formation et de rencontre sont également proposées aux porteurs de projets afin de les informer et de les former sur les différents aspects du parcours à l’installation et sur des thématiques précises telles que le foncier, la commercialisation, …

En 2010, les permanences et les diverses journées de formation ont permis d’impulser une dynamique collective avec la formation d’un groupe d’une dizaine de jeunes agriculteurs. L’objectif de ce collectif, pour 2011, étant d’intégrer de nouveaux agriculteurs et de faire connaître leur existence à travers leur participation à divers événementiels réalisés sur les deux territoires.

Marcel Martinez et Francis Savy, conseillers généraux et Présidents des communautés de communes du canton d’Axat et du Pays de Sault, Alfred Vismara, maire de Cailla et Gérard Bedos  ont accueilli, vendredi dernier, Thomas Ortiz, Maxime Palauqui et Eve Thion.

Ces trois jeunes agriculteurs, qui représentent l’agriculture de « base » et la « nouvelle » agriculture ont témoigné de l’intérêt de ce projet.

Selon eux, « le soutien des professionnels et l’accompagnement individuel proposé est indispensable. Les rencontres sont l’occasion d’échanger et de partager avec les autres porteurs de projets ». Eve Thion évoquait aussi « l’intérêt pour les jeunes agriculteurs d’être soutenu par les élus locaux comme c’est le cas sur les deux territoires».

De plus, élus et agriculteurs ont tenu à se féliciter de ce projet, qui au niveau du territoire est un bel exemple de partenariat, participant à l’économie locale et à la préservation du tissu social. Ils ont également évoqué l’importance de créer des structures stables et viables, de développer une agriculture diversifiée, dynamique et de valoriser les produits du territoire.

Pour conclure, Marcel Martinez a également tenu à remercier l’Etat, la Région Languedoc Roussillon et le conseil général de l’Aude, partenaires indispensables, dans la réussite au niveau de la réalisation de ce projet.

11:14 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer | | |

17.01.2011

Didier Codorniou termine sa visite de la Haute Vallée de l’Aude à Axat

IMG_2098.jpg

Jeudi dernier, Didier Codorniou, vice-président de la Région Languedoc-Roussillon, rendait visite aux élus et autres acteurs économiques de la Haute Vallée de l’Aude. Accompagné de Jean-Paul Dupré, député de la circonscription de Limoux, d’Hélène Giral, sa suppléante et conseillère régionale ainsi que de Maxence Taphanel, directeur de la maison de Région de Carcassonne, ils ont terminé leur visite à Axat, où ils ont été reçu par Marcel Martinez, conseiller général, et l’ensemble des élus du Pays de la Haute Vallée de l’Aude.

Cette rencontre a permis de confirmer l’engagement de la Région à soutenir l’émergence ou le suivi de projets innovants et structurants mais également de soulever les points sensibles associés au secteur, en vue d’y apporter une solution.

En préambule à la réunion avec les élus du pays, les représentants de la Région en compagnie de Marcel Martinez, Jean-Paul Dupré et Roger Rosich, ont rencontré Thierry Bourrel et Gérard Garraud, entrepreneurs axatois, venus présenter leur activité. Ils ont pu aborder la problématique de la filière bois, le développement du bois énergie sur notre territoire ainsi que l’animation de la charte forestière qui est en train de se mettre en place à l’échelle de pays Haute Vallée et des huit cantons qui le compose.

Par la suite, ils se sont rendus à la salle polyvalente de la gare, où était programmée la rencontre avec les élus.

Cette réunion, résultant de l’engagement pris par Didier Codorniou et son équipe dans le cadre de la campagne 2010, témoignait d’une volonté de rencontrer les acteurs de terrain avec pour objectif de faire remonter les besoins de tous les habitants du pays et de traiter au cas par cas chaque dossier. Un bel exemple de proximité qui a permis de favoriser l’échange et le dialogue.

Parmi les préoccupations énoncées par les élus présents : le développement du haut débit en Languedoc-Roussillon dans le cadre du programme régional et l’obligation faite aux élus locaux de gérer l’arrivée de la TNT sans oublier les interrogations concernant le soutien financier de la Région, en partenariat avec le conseil général de l’Aude.

A ce sujet, Didier Codorniou a tenu à rappeler l’importance d’une concordance entre la Région et le Département afin que les dossiers puissent être examinés de  façon concomitante entre les deux instances.

Le vice-président de la Région a également annoncé la visite de Christian Bourquin, le 4 mars prochain, sur le Pays de la Haute Vallée de l’Aude. Les élus sont fiers d’accueillir le président de Région lors de sa première visite sur le territoire.

Une rencontre amicale et conviviale pour favoriser l’échange et le dialogue.

11:50 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer | | |

13.08.2010

Toutes les communes enfin couvertes par l'ADSL

Pouvoir accéder à internet par le haut débit, les habitants des villages du canton non couverts attendent cela depuis longtemps et ne sont jamais avares de sollicitations auprès du conseiller général Marcel Martinez. Il devenait désormais nécessaire de pouvoir répondre à ces demandes. Le conseil régional Languedoc Roussillon a donc décidé de lancer un vaste programme de résorption des zones blanches, avec les départements et notamment le conseil général de l'Aude.

P7206149 compressée.JPG

Ce programme, réalisé dans le cadre d'un contrat de partenariat public/privé mis en œuvre par France Telecom, a pour objectif d'assurer l'accès à 2 mégabit pour chacune des communes de la région dans un délai de 18 mois à partir de solutions technologiques privilégiant le filaire. Celles-ci, en fonction de la situation géographique des communes concernées seront complétées par le hertzien et le satellite.

Une opération pour laquelle l'investissement est particulièrement important. En effet, rien que pour le département de l'Aude, la part de la région est évaluée à 5,9 millions d'euros, abondée à parité par le Conseil Général de l'Aude. Les Communautés de Communes viendront, quant à elles, compléter le dispositif financier en couvrant en totalité l'autofinancement.

Sur le territoire de la communauté de communes du Canton d'Axat, huit communes sont concernées. Il s'agit de Bessède de Sault (couverture prévue en septembre), Cailla (couverture prévue en novembre par une technologie satellitaire), Counozouls (couverture prévue au 1er trimestre 2011), Escouloubre (couverture prévue dans le courant du dernier trimestre 2010), Marsa (couverture prévue à l'automne 2010), Quirbajou (couverture prévue début 2011) et Montfort sur Boulzane. C'est d'ailleurs dans ce village que les travaux ont commencé avec l'installation d'une armoire NRAO. Les premières connections devraient donc intervenir d'ici la fin de l'été.

Marcel Martinez et Jacques Galy se sont rendus dernièrement sur le site pour faire le point avec le maire Gérard Jalibert et son adjoint Pierre Lafitte. Ils ont rappelé l'investissement de la communauté de communes du Canton d'Axat qui s'élève à plus de 7 000 euros.

« Un investissement qui va, à n'en pas douter, renforcer l'attractivité du territoire, devait déclarer le conseiller général, président de la communauté de communes. Car au-delà de permettre à tous les habitants d'accéder aux nouvelles technologies d'information et de communication, il contribuera également à la pérennisation des entreprises et peut-être même à la création de nouvelles par le biais d'internet. De plus, les élus et les habitants se réjouissent de cette action forte du conseil régional Languedoc-Roussillon et du conseil général de l'Aude, qui intervient dans le bon sens de l'aménagement du territoire et qui favorise, sans exclusion aucune, l'équilibre et la justice entre les citoyens.

 

11:55 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer | | |

03.07.2010

40 millions de travaux pour rénover les équipements hydroélectriques

P6305499 compressée.JPGLa semaine dernière, élus et socio-professionnels étaient réunis, salle du cinéma, pour assister à une importante réunion organisée et orchestrée par ERDF. La société, représentée par le directeur du GEH Aude-Ariège, Franck Belotti et le chargé des relations locales, Pierre-Yves Boesh, a souhaité informer la population locale des prochains travaux qui vont être réalisés au niveau des installations hydroélectriques de la vallée entre 2010 et 2012.

Marcel Martinez, le conseiller général, devait introduire cette réunion en remerciant l'ensemble des personnes pour leur présence aussi nombreuse « ce qui démontre, s'il en était besoin, l'importance d'ERDF sur le territoire, celle des travaux qui vont être réalisés au niveau des centrales et des conduites forcées et l'impact que devraient avoir ceux-ci, d'une part, sur la sécurité des personnes et  d'autre part sur l'économie locale

Puis il devait céder la parole à Franck Belotti qui souhaita, dans un premier temps, dresser un diagnostic sur la présence d'ERDF dans cette partie du sud de la France. « Le secteur hydroélectrique comporte trois agences qui regroupent à elles seules 115 agents, dont 35 sur la vallée de l'Aude, 30 centrales et 19 barrages. La production hydroélectrique représente 17 % de la production totale d'électricité en France. D'où la nécessité d'entretenir les installations dont nous avons la responsabilité. A cet effet,  ERDF va entreprendre de gros travaux de rénovation sur ces équipements qui apparaissent vétustes, après 50 ans de fonctionnement. » Laissant la parole à Pierre-Yves Boesch, celui-ci devait donner le programme des travaux. « Il est donc prévu de réaliser des travaux sur les galeries principales d'Escouloubre et de Nentilla, de remplacer toutes les conduites forcées et de moderniser les centrales. Pour terminer, le bassin d'Escouloubre sera vidé pour enlever les sédiments qui se sont accumulés au fil des ans. Bien entendu, ces travaux ne seront pas sans conséquences pour les habitants et les usagers de la rivière. Mais des mesures ont été étudiées et seront prises afin de limiter les nuisances. Il en sera de même pour les milieux aquatiques avec des relevés effectués au quotidien pour que rien ne soit laissé au hasard et que tout ce passe le mieux possible. Les débits d'eau seront maintenus l'été pour pouvoir assurer la Convention de Matemale pour les agriculteurs et pour les activités de sports d'eau-vive. »

Marcel Martinez devait s'associer au directeur pour confirmer l'impact économique de ces travaux pour la vallée. «De Matemale à Axat, durant ces trois années, ERDF va investir près de 40 millions d'euros. Il va sans dire qu'il y aura forcément des retombées économiques pour nos commerces, nos hébergements et nos restaurants et pour l'emploi. J'invite d'ailleurs tous les demandeurs d'emploi à se rapprocher de Pôle Emploi ou les sociétés d'interim qui vont procéder à des recrutements. »

Que du positif donc pour ces travaux qui visent à maintenir, pour les 50 années à venir, la présence d'ERDF sur le territoire et la sécurité des populations locales.

09:16 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |  Imprimer | | |

18.06.2010

Projet collectif installation en Pyrénées audoises : des débuts prometteurs

IMG_1487bis.jpgLe projet collectif créé pour favoriser l'installation d'agriculteurs sur le plateau de Sault et le canton d'Axat a réuni pour la première fois le comité de pilotage en charge de l'orientation et du suivi global de cette initiative.

Celle-ci a eu lieu en présence de Marcel Martinez et Francis Savy, les deux conseillers généraux et présidents des communautés de communes d'Axat et du Pays de Sault, des représentants du conseil Général et du conseil régional, de la MSA et de professionnels locaux. Cette réunion a donc permis à l'équipe technique, composée des techniciens de la chambre d'agriculture, de l'AUDASEA, de la SAFER et de l'ADEAR 11, de présenter aux partenaires le travail effectué, à ce jour, avec le groupe de porteurs de projets.

Ce dernier se compose d'une trentaine de personnes, dont 50 % souhaiterait s'installer en élevage (bovins, ovins, équins, ânes) et 50 % en maraichage (petits fruits, plantes aromatiques et médicinales). Ils sont accompagnés dans leur parcours grâce à deux dispositifs : une permanence tenue par Pierre Pech les 1er vendredi du mois à Roquefeuil et 3ème  jeudi du mois à Axat et des journées de rencontre-formation pour répondre et s'adapter aux besoins du groupe de futurs agriculteurs.

D'ores et déjà, des problématiques communes émergent et permettent de recentrer l'accompagnement et la formation sur ces sujets. La question du foncier devrait être le prochain champ d'investigation avec un travail de repérage des terres pouvant être remises en culture pour permettre la création de nouvelles exploitations agricoles. Ce chantier devrait nécessiter un travail de fond en collaboration avec les communes du secteur.

Les élus et les techniciens se sont tous félicités de cette opération qui connait, à n'en pas douter, des débuts très prometteurs, prouvant, s'il en était besoin, la pertinence de mettre en œuvre une telle organisation.

 

 

 

11:29 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer | | |

10.06.2010

Un nouveau propriétaire pour le restaurant Le Viaduc

IMGP2144.JPGVendredi dernier, David et Valérie Colleti avaient invité la population locale à l'inauguration du restaurant « Le Viaduc » qu'ils viennent de reprendre. Ce sympathique moment de convivialité s'est déroulé en présence du Conseiller Général et du maire de la commune Jacques Galy.

C'est d'ailleurs ce dernier qui a pris la parole en premier en rappelant l'historique de cet établissement qui existe depuis des dizaines d'années et qui est une véritable institution sur le village. « La réputation du restaurant du Viaduc s'est créée par la qualité de la cuisine qu'ont su préserver les propriétaires successifs : monsieur Maurel, monsieur et madame Alliot, Jean-Claude Debout et son fils Franck. Je tenais également à vous remercier David et Valérie de votre décision de vous installer sur le village et vous battre à nos côtés pour que celui-ci continue à vivre sereinement. » Jacques Galy ne pouvait terminer son allocution sans remercier également Frédérique Lopez qui a créé son entreprise l'année dernière en ouvrant le restaurant « Le Catharôme ». « Tous ces jeunes qui s'installent, c'est pour moi et mon équipe municipale, une véritable cure de jouvance qui nous permettre de continuer à faire vivre notre village.

Marcel Martinez devait à son tour prendre la parole pour souhaiter la bienvenue à ce jeune couple. « Vous avez compris qu'ici, il existait un réel potentiel de développement touristique. Chaque année, ce ne sont pas moins de 32 000 entrées qui sont enregistrées au château, 15 000 voyageurs qui empruntent le train touristique et 40 000 descentes sur l'Aude. Ces chiffres sont conséquents et loin d'être négligeables et laissent présager un avenir pour votre établissement des plus prospères. Dans tous les cas, c'est tout le mal que je vous souhaite.»

10:11 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |  Imprimer | | |