03.07.2013

Affluence sur le train du Pays Cathare et du Fenouillèdes, le train rouge

Des Picasso sur Rivesaltes Quillan, Juin 2013 059.jpg

Dimanche 16 juin dernier,  par une belle journée, une  trentaine d’héraultais venus randonner en Haute Vallée de l’Aude ont pris les voitures découvertes en gare d’Axat vers 9h30 pour St Paul de Fenouillet.
 Une soixantaine de citoyens suisses et leurs accompagnateurs ont choisi de prendre le train du Pays Cathare à St Paul de Fenouillet, et de faire étape à Axat pour le repas de midi. Ils ont quitté Béziers tôt le matin avec deux autorails historiques du type Picasso comme celui conservé par le TPCF et qui a été utilisé les premières années de circulation entre Rivesaltes et Axat.

Tout ce monde c’est retrouvé sur le quai de la gare de St Paul,  et les voitures découvertes ont remonté Héraultais et Suisses sur Axat. Certains  pour un de pique- nique  près des gorges de St Georges, les autres pour un repas pris à table.

C’est encore une fois le restaurant le Catharôme de Lapradelle avec Frédérique aux commandes qui a préparé les plats. Repas servi dans la salle polyvalente de la gare d’Axat, louée pour la circonstance.
Après ce bon repas,  l’autocar du TPCF et celui d’une entreprise  quillanaise  ont conduit toutes ces personnes à la gare de Quillan. Les deux Picasso ont donc dû effectuer un voyage à vide par Rivesaltes, Narbonne et Carcassonne pour reprendre les voyageurs qui avaient décidés de découvrir le Pays Cathare et la Haute Vallée de l’Aude en train.

Ce choix, d’autres organisateurs sont prêts à le proposer à leurs clients, mais se pose le problème du chaînon manquant : Les 7,5 Km de ligne de chemin de fer entre St Martin-Lys et Quillan qui font que les projets de visite en train ne se font pas facilement. Ce pourrait être un plus,  non négligeable pour le développement  touristique de la Haute vallée de l’Aude.
Après Axat et Quillan, les deux autorails ont emmené les voyageurs  suisses à la découverte de Toulouse où ils ont feront étape le soir.

Dans la même journée l’association Jazz’èbre de Perpignan a affrété deux autorails caravelle du TPCF avec  plus de 220 personnes à bord. Après un apéritif concert à Maury,  tous les participants sont allés pique-niquer au col de Campérié aux sons des orchestres de jazz. 
On peut dire que la haute vallée et le Canton d’Axat sont très appréciés. Qui s’en plaindra ?

Les commentaires sont fermés.