03.05.2012

Le Conseil Général à la rencontre des maires du canton d’Axat

Marcel Martinez, Conseiller Général, accompagné de Pierre Gabas et de Martine Baubil, rencontrent les maires du canton d'Axat.jpg

Mardi 27 mars 2012, Marcel Martinez, Conseiller Général, accompagné de Pierre Gabas, Directeur de cabinet du Conseil Général et de Martine Baubil, Directrice du pôle des aménagements durables, avait convié les maires du canton afin de leur présenter les principaux axes des aides en direction des communes. Une réunion qui fait suite à celle de septembre où le Conseil Général s’était engagé à revenir faire le point avec les maires sur le budget et le calendrier 2012. Une démarche très appréciée par les communes où le Conseil Général se place comme un aménageur du territoire.

 

Comme promis, les représentants du département ont présenté un budget 2012 qui favorise l’investissement et qui affiche des dépenses d’équipement direct et indirect en hausse de 5.5 %, dont près de 6 % pour les subventions. La voirie communale et intercommunale fait également son grand retour en 2012, avec une enveloppe en forte augmentation puisqu’elle atteint les 4,5 M €.  

L’importance du nombre de demandes a montré la nécessité d’effectuer des choix. Trois critères conditionnent donc l’attribution des subventions dans le domaine de la voirie : ne pas avoir de subventions non utilisées des années antérieures, présenter un projet réalisable dans l’année et il y a obligation de prioriser les dossiers lors de demandes multiples.

En ce qui concerne les autres domaines, notamment les constructions publiques, seront prioritairement retenus les dossiers concernant l’accessibilité aux personnes handicapées. Ces critères d’attribution ainsi que la réduction des délais de décision, ont pour objectif d’optimiser le rendement des aides pour une meilleure efficacité sur l’ensemble du territoire.

 

Réflexion sur la mise en place d’une agence technique départementale

 

L’inflation des règlementations d’ordre techniques, juridiques et financières très complexes, le désengagement de l’Etat dans le domaine de l’ingénierie, les collectivités qui ont de plus en plus de mal à mener à bien leur projet et la carence de l’offre privée dans certains champs d’intervention, tel est le constat qui a poussé le Président du Conseil Général de l’Aude à réfléchir sur la création d’une agence technique départementale.

 

Cette agence permettra d’apporter un soutien aux collectivités territoriales adhérentes en fonction de différents champs d’action qui seront déterminés par rapport aux besoins des élus départementaux via un questionnaire remis aux maires.

Ce questionnaire, qui sera analysé au début de l’été prochain, fera apparaître un état de lieux des difficultés techniques et juridiques rencontrées et déterminera les besoins et le niveau d’expertise souhaité par les élus.

Une analyse qui permettra de proposer des solutions dès l’automne pour une mise en œuvre éventuelle courant 2013.

09:55 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.