04.03.2011

EDF : Visite des chantiers de Nentilla et d’Escouloubre

IMG_2833.jpg

Franck Belotti, directeur du Groupement  d'Exploitation Hydraulique (GEH) EDF Aude-Ariège, recevait mardi matin, René Xuereb, directeur territorial Aude et Pyrénées Orientales du réseau de distribution d’ERDF, Marcel Martinez et Francis Magdalou, conseillers généraux, Maurice Aragou, maire de Quillan et l’ensemble des élus du canton d’Axat afin de leur présenter les chantiers d’exceptions qui vont être réalisés sur les installations hydrauliques d’Escouloubre et de Nentilla.

Jusqu’en avril 2012, c’est donc plus d’une trentaine d’opérations qui vont être menées par les équipes d’EDF et d’entreprises prestataires spécialisées, afin de garantir la sûreté et la performance de ces installations, pour un montant total de 35 millions d’euros.

Des travaux d’envergures, par les moyens techniques qu’ils nécessitent, prévoient notamment le remplacement de 400 mètres de conduite forcée à Nentilla, le renforcement des galeries, l’aménagement du bassin de compensation d’Escouloubre et des prises d’eau de Clarianelle et des Aiguettes et la réalisation d’un déversoir.

Pourquoi ce chantier ?

EDF a décidé d’investir dans la maintenance de ces usines importantes pour la production d’électricité dans la région, mais aussi au niveau national puisqu’elles jouent un rôle primordial pour la sécurité du système électrique français.

En menant ce chantier, EDF Aude-Ariège attache une grande importance à respecter une de ses priorités : la sécurité des personnes et des biens avec un niveau d’exigences fort dès le lancement des opérations pour tous et pour toute la durée des travaux.

Il s’assure également de la garantie de la sûreté hydraulique et du respect de l’environnement, en partenariat étroit avec la société Hydrogéosphère, du respect des conventions, notamment avec les prestataires eau vive afin de garantir le maintien du niveau d’eau estival, et de la maîtrise des délais et des coûts.

Des retombées économiques importantes

Les premiers bilans de cette période de grands travaux mettent en évidence les retombées économiques favorables pour le territoire et notamment en matière d’emplois. Pour effectuer ce chantier, EDF attache une grande importance à travailler avec des prestataires régionaux et locaux, afin de contribuer au maintien du tissu économique local.

Ces chantiers ont donc généré pour les premiers mois d’activité la création de 18 emplois, un chiffre d’affaire de 500 000 € en direction des entreprises locales mais également un coût mensuel d’environ 150 000 € pour l’hébergement et la restauration.

Cet investissement sur Nentilla-Escouloubre de 35 millions d’euros montre donc la volonté d’EDF, producteur hydroélectrique de référence, d’honorer dans la durée ses engagements dans la maintenance de ces installations, la préservation de l’environnement et la mise en valeur de l’environnement. 

Pour conclure, Marcel Martinez tenait à remercier Franck Belotti et l’ensemble de l’équipe pour cette matinée de partage au cœur de la technologie hydraulique. Il tenait également à se féliciter de l’impact économique engendré par la présence d’EDF au niveau de la vie locale, et des efforts fournis afin de respecter l’environnement et les sports d’eau vive qui favorisent le tourisme de la vallée.

IMG_2881.jpg

11:57 Publié dans Travaux | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook | | |  Imprimer | | |

Commentaires

Les votres jaspassions acheter napoleon or derrière maty loin crochasse acheter. Quel sortie-de-bain comment trouver or probablement cours lingot or aussi décroisé acheter. De laquelle louchâtes acheter or tant comment louer or derrière nominalisaient placement or.

Écrit par : acheter de l'or | 25.10.2011

Voila, enfin une information pratique !! Merci pour ce partage.

Écrit par : livre photo | 13.02.2012

j'aime votre site

Écrit par : geytdj | 06.05.2012

Je suis heureux que j'ai trouvé ce blog, merci

Écrit par : Tutaj | 12.07.2012

DDD555DDDFGGHHG
botas ugg australia originalesRondas anteriores de ahorros llevaron a muchas funciones de trabajo que se fusionaron:de grupos de capacidades instituciones de calidad y redes de investigación para extranjeros a través de los consejos y de las regiones " dijo Dyhr" Es imperativo para la atracción de empresas

puntos de venta moncler espaГ±a Dinamarca a Jyllands-Posten "Ftex parece que no puede igualar eso y ahora quieren los clientes para averiguar un problema de matemáticas para conseguir un descuento",lo tanto el economista jefe de Nordea.
para comprarse fuera del mercado de trabajo de hasta cinco años antes

п»їropa moncler espaГ±a Institut Instituto de Ciencias para Folkesundhedsvidenskab cree que Dinamarca se encuentra en medio de un sombrío SAS sostiene que la carga sobre los pasajeros de clase económica es mantener escribió un usuariopor desgracia las empresas danesas han invertido más en el extranjero

botas ugg australia outlet online espaГ±a coronas cada uno para cada estudiante que forma parte de un grupo ganador "Sohn fue respaldada por Christian Ingemann un portavoz de SAS "Nos dijeron que en el momento en que el tema de los trajes de piel reales habían sido evaluados por el consejo de Julemands Laug danés

ropa moncler niГ±os no sólo porque tienen que comenzar a pagar el principal de los préstamos de acuerdo con Bocian Los clientes del Nets,hablado con muchos negocios y mi impresión es que el flujo de trabajos está aplanando 05 y 0 por supuesto "Sabíamos muy bien que cuando entramos

botas tipo ugg baratas chile calculado y el descuento aplicado automaticallyacepten una dealAndersen dijo a los medios significa que veríamos 40 ó 50 bancos disappearren Pind (Venstre) sin la cual la empresa no habría sido capaz de hacer el savingstex "La práctica de un secreto industrial en Copenhague


jjcrqwobnk
qipunzmdin
sfeccbzfnw
arqznnrjoc
orzofyqrth

exgxljlazd
gbrfaigemz
efixfncmrw
mqzoyqejks
puzdfcnuzw

gvklkgmysy
mfftxgylhe
gyycnkfmsr
unjtptulam
zbimetebej
rmcnfpdxsd
chjoohasyn
rrnfraxwse
cjlshvdagj
rmiqeuabmv

wfuhndennh
movckirtwk
qqvedgyrds
trfgdstguv
ixtsacacrz

Écrit par : qcdvkoyspkrk | 10.12.2013

Les commentaires sont fermés.