21.02.2011

Les sapeurs-pompiers d’Axat rendent hommage au capitaine Bernard Muniz

Sur cette photo : le commandant Valéro 

Lors de l’inauguration du nouveau centre de secours, en présence du préfet, Anne-Marie Charvet, Marcel Rainaud, sénateur et président du conseil général, Marcel Martinez, conseiller général du canton d’Axat, Jacques Hortala, président du conseil d’administration du SDIS, le colonel Henri Bénédittini, directeur départemental du SDIS ainsi que de la famille Muniz, Christian Valéro, président de l’Amicale des sapeurs-pompiers d’Axat a rendu un vibrant hommage à celui qui a donné son nom à cette magnifique réalisation, le capitaine Bernard Muniz.

A travers une présentation émouvante mais aussi empreinte d’une pointe d’humour, le médecin - commandant Valéro devait déclarer :

« En juillet 1985, le capitaine Bernard Muniz a fait valoir ses droits à la retraite après 40 ans de carrière, je dirais plutôt de passion au sein du corps de sapeurs-pompiers axatois, au service de la population de son village et des environs.

Cet homme discret et efficace s’était engagé le 22 novembre 1946 à l’âge de 23 ans, peu de temps après la création du centre de secours par des hommes conscients de l’importance d’un service de secours en milieu rural.

Parmi ces hommes, où l’amitié n’était pas un vain mot, Paul Traillou, Jean Sivieude, Paul Pech, Jean Lafforgue et d’autres, qui à la suite d’un feu dramatique dans le village où avait péri une personne, ont convaincu le maire et la municipalité de créer un corps de pompiers à Axat.

 Sans oublier, ses fidèles compagnons, Jean Saez, André Tissandier, Aimé Bousquet, Robert Sivieude, et d’autres regrettés comme Martin Cabos, Albert Bouchou ou Armand Lucas, ainsi que Emile Ysern, pilier indéfectible du corps puis de l’Amicale, sur lequel Bernard Muniz pouvait compter et s’appuyer en toutes circonstances par sa fidélité, sa rigueur et sa gentillesse,  dont le seul soucis était de sauver ce qui pouvait l’être, le tout bénévolement bien sûr avec la fierté d’appartenir à un corps de sauveteurs humbles, lucides et solidaires.

Qu’il me soit aussi permis ici de rendre hommage à son épouse Renée, et à toutes les épouses qui subissent notre passion, mais aussi à ses enfants Maryse et Jean .

Le volontariat de cet homme ne s’arrêtait pas au secours.  En effet tout le monde se souvient de l’équipe sportive redoutable et enviée, avec  Jean Claude Michelou, Guy Garces, Jean Luc Saez et d’autres, qu’il a amené, en véritable coach sportif, au plus haut niveau dans la compétition du parcours sportif.  

A ce jour, chacun de nous, mesure la chance que nous ayons d’évoluer dans un tel milieu et dans un tel équipement et chaque fois que nous passerons ce portail, nul doute que l’esprit insufflé par le Capitaine Bernard Muniz planera dans tous nos comportements et nos actions. »

Les commentaires sont fermés.